46- routier geek codeur

"Il fallait que je cesse d’être par monts et par vaux, que je me stabilise"

Damien

"A l’âge de 10 ans, j’ai commencé à tapoter sur un ordinateur, qui est vite devenu mon jouet préféré. Très vite, je me suis mis à programmer, des choses simples et puis un peu moins simples.
A l’époque, j’habitais avec ma grand-mère dans une caravane. Une vie de grand-air, d’autonomie, de liberté. Elle était astrologue et utilisait l’ordinateur pour être plus rapide, mais elle avait tout de même besoin d’écrire sur papier toute la procédure. Je me rendais bien compte que pour moi, c’était instinctif.
A l’école, j’étais un très bon élève, dans les matières scientifiques notamment. Mais on séchait souvent les cours avec mon frère et ma sœur. On marchait en forêt, on glandait au bord de l’eau… Du coup, j’ai quitté le lycée peu de temps avant le bac.
J’ai été orienté vers l’électrotechnique, pas vraiment mon truc. Une seule matière m’intéressait, l’heure d’ informatique hebdomadaire.
Jeune adulte, je me suis retrouvé sans ressources. J’ai pu entrer dans les métiers du transport. Je faisais des centaines de kilomètres chaque jour, pour livrer des colis la nuit. Et je dormais dans ma voiture.
Petit à petit, en m’appuyant sur des entreprises d’insertion et des organismes de formation, je suis devenu chauffeur poids lourd. J’ai expérimenté les longues ballades à travers l’Europe, la découverte de l’étranger, la liberté sans personne pour vous surveiller... Une certaine idée du bonheur.

Puis, à trente ans passés, j'ai rencontré ma future femme et l’envie de travailler dans informatique est revenue peu à peu. La naissance de mes deux enfants a rendu ce désir concret : il fallait que je cesse d’être par monts et par vaux, que je me stabilise.
J’ai profité des allocations chômage pour la première fois de ma vie et j’ai pu bénéficier d’une formation dans les métiers du développement web.
Aujourd’hui, c’est officiel : je suis un professionnel de l’informatique et j’ai la possibilité de devenir CTO, c'est-à-dire Chief Technical Officer.
Je ne suis pas surpris par mon parcours. J’ai toujours pris soin d’avancer au mieux, avec les moyens du bord. Mon prochain rêve est de nous installer, avec mes enfants, en camping-car tout en développant mes activités en informatique. En somme, concilier la liberté et la sécurité, puisque c’est visiblement ce que j’aime."

 

Propos recueillis par Antoine Couder / Photo DR 

Partagez ce témoignage

PLUS D'HISTOIRES

Arnaud

« Bercé par la culture hip-hop, je sors dans les années 90 d’un parcours scolaire assez chaotique pour me tourner vers la scène électro parisienne. J’enchaîne sur quelques boulots d’assistant ingénieur du son dans des studios. Dix ans plus tard, entre mon poste de vendeur de disques à la Fnac,...

Lire la suite

Stéphanie

"What the fuck am I doing here?" C'est la question qui me frappe, un matin, face à ma classe. J'ai 40 ans et je suis prof d'anglais depuis 14 ans, le jour où je réalise que je ne suis plus à ma place. Pourtant je fais le métier de mes...

Lire la suite

Stéphane

« Dans une autre vie, j’étais pianiste au sein d’un groupe qui tournait dans les bars et les campings. J’aimais cette communauté où j’ai été initié au free jazz, au psyché rock mais aussi à la critique du capitalisme. Elle a été ma seconde famille, la première n’en étant pas...

Lire la suite

Claire

«'Ok là non, je ne peux plus continuer comme ça, je vais négocier mon départ'. C'est lors d'une énième prise de tête avec mon boss que je me rends compte que, cette fois, j’ai exprimé mes pensées à haute voix. Entre la com' interne pour un célèbre fabricant de yaourt,...

Lire la suite

Tulipe

« Ai-je besoin de paillettes dans mon travail ? Après les Arts Déco à Paris, où j’apprends le design immobilier, je m’établis en tant qu’indépendante. Pendant 5 ans, je scénographie des vitrines pour le Printemps, Hermès, les Galeries Lafayette... J’ai l’impression d’apporter une certaine forme de poésie à la ville, mais...

Lire la suite

Lodewijk

« J’ai grandi dans une petite maison de pêcheur, entre Dunkerque et la frontière belge. Mon enfance, je l’ai passée sur les rivages de la mer du Nord. Après mon bac, je voulais voir du pays, alors j’ai suivi des études de Français Langue Étrangère. J’ai obtenu mon premier poste d’enseignant...

Lire la suite

Arnaud

« Jeune, après des études d’ingénieur et un stage en ingénierie aéronautique chez Dassault, je m’inscris au concours d’inspecteur de police. J’intègre la police judiciaire à Paris, d’abord dans le criminel, puis à la brigade des stups au 36 quai des Orfèvres. Je mène des enquêtes, des filatures… Au bout...

Lire la suite