Kendaore Sonzogni : du luxe à l’engagement social – en partenariat avec Chance-

Changement de vie

"J'ai 38 ans, j'ai deux enfants et j'ai eu 1 000 vies ! Et dans ces 1 000 vies plein de déviations."

« Mais qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? Je n’ai plus goût à rien. La vie, c’est juste être forte, avoir de bons résultats, être la meilleure. Et moi, ce n’est pas ma vision. Ce n’est pas du tout ce que je veux dans la vie. »

Après des débuts sous le signe de la raison à HEC puis de la passion en école de théâtre, Kendaore Sonzogni déchante, reprend des études de communication et se spécialise dans la presse féminine puis le luxe au gré du courant. Tout n’est pas rose, tout n’est pas noir. Tout manque de sens. « On me demandait de rendre un dossier ce soir et ça semblait la chose la plus importante de la Terre. » Le stress de faire couler sa boite si elle ne travaille pas jusqu’à 22 heures prend une autre mesure le jour où son bébé part au bloc. Remise en perspective des priorités. “Mon enfant à un mois et demi a une hernie inguinale. Quand je vois mon enfant partir au bloc, je ne sais pas si je vais le revoir. Par rapport à ça, je me dis qu’il n’y a rien de plus important. Le principal est qu’il soit en bonne santé. Et le fait de faire couleur une boite finalement à côté de ça, ce n’est pas important à ce moment là. La bascule se fait lorsque je suis enceinte de mon deuxième enfant. Là, ce n’est plus possible de continuer ainsi. J’entame une nouvelle déviation”.

Kendaore se forme pour devenir coach mais, contrairement à une majorité de reconvertis dans le coaching, elle décide bien vite de prendre cette vague en collectif plutôt qu’en solo en intégrant une entreprise à mission sociale. « J’avais trouvé ma voix mais c’est en suivant le parcours Chance que j’ai pu mettre des mots sur des angles morts de ma conscience, mon envie de collectif et mon besoin de sécurité financière. »

*Cette vidéo a été réalisée en partenariat avec Chance.

Crédit photo : Sydney Klasen

Laisser un commentaire

Vous inscrire à notre newsletter