Angela Portella : la quête de la liberté

Angela acquiert une nouvelle liberté, une liberté urbaine, où l’effervescence ne retombe pas les dimanches

Comment se sentir libre et épanouie ? C’est la question qu’Angela Portella s’est toujours posée.

Élevée dans le carcan des traditions italiennes, Angela a toujours aspiré à une vie plus grande, plus libre. La surprotection de ses parents l’a maintenue dans une bulle, l’empêchant de vivre pleinement.

Alors, lorsqu’elle tombe sur des femmes reporters de guerre en regardant la télévision, c’est une évidence. Elle doit devenir journaliste, pour faire tout ce dont elle a été privée.

Dès ses premières piges, Angela trouve un espace de liberté. Mais un premier mariage va vite la faire déchanter. Elle se retrouve seule, avec un bébé et du travail à ne plus savoir quoi en faire.

Si elle a toujours regardé la vie parisienne avec envie, son rêve va devenir réalité lors de sa rencontre avec son second compagnon. Angela acquiert une nouvelle liberté, une liberté urbaine, où l’effervescence ne retombe pas les dimanches.

De retour en banlieue, la liberté s’envole malgré le luxe et le confort apparents. Son sentiment d’enfermement, entraînera une dépression puis six mois de séparation. Angela se reconstruit, puis se libère du superflu, n’emportant avec elle qu’une petite valise. Mais n’est-ce pas dans le minimalisme que la liberté apparaît ? Et n’est-ce pas sur les planches d’un théâtre plutôt que dans les journaux qu’Angela pourra s’épanouir ?

Retrouver d’autres quêtes de sens dans nos livres et magazines. Disponibles en librairie et sur notre site internet.

Pour en savoir plus sur son histoire, écoutez son podcast (deux épisodes) :

Laisser un commentaire

Vous inscrire à notre newsletter