Isabelle Vitalis -Mes cosmétiques français- : savoir sortir de son cocon…

Témoignage : Isabelle Vitalis

"A la fin, je suis arrivée à la conclusion que je m’ennuyais en entreprise."

« A la fin, je suis arrivée à la conclusion que je m’ennuyais en entreprise »

Isabelle Vitalis, parisienne de naissance, a toujours placé la réussite au premier plan. En tant que femme, elle se devait d’exceller et de devenir indépendante. Après un échec aux concours des grandes écoles de commerce, Isabelle commence sa carrière dans le conseil. Elle a participé à plusieurs projets de numérisation des parcours clients. Elle intègre ensuite un grand groupe pour y développer le marketing et l’e-commerce.

Lassée par le système managérial devenu ubuesque, elle décide de tout quitter pour monter son entreprise de promotion de l’Artisanat Cosmétique Bio Français (Mes Cosmétiques Français). Profitant de son anniversaire, elle se met au chômage et quitte en même temps son cocon parisien et ses amis, pour vivre dans la campagne varoise.

Le choix de travailler dans le milieu de la cosmétique était comme une évidence, très attentive aux produits qu’elle achète, notamment les produits locaux. Elle remarque que dans les supermarchés ce sont les mêmes marques qui sont en rayons, alors qu’il existe : « pléthore de marques jeunes sur internet issus de l’industrie ou des marques un peu plus tendances ».

Face au constat de la faible offre de produits de cosmétique français et bio, qui a peu de poids face aux géants de ce secteur. Afin de vivre, ces derniers doivent passer par les pharmacies ou les différents salons. Avec son entreprise elle compte bien mettre un coup de pied dans la fourmilière.

La chance lui sourit quand elle gagne un concours lui permettant d’ouvrir une boutique éphémère à Marseille, démarrant sa nouvelle aventure entrepreneuriale. 

Depuis sa « sortie du cadre », Isabelle n’a jamais été aussi comblée.

Retrouvez des portraits inspirants largement mis en avant dans notre revue sur la quête de sens et le changement de vie en vente ici : https://lesdeviations.fr/magazine/

Reportage, montage et interview : Myriam Amossé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Vous inscrire à notre newsletter