Stanislas Dupleix : de la cosmétique à la plume

Témoignage : Stanislas Dupleix, premier parmi les nombreux témoignages.

"Je voulais faire quelque chose qui avait beaucoup plus de sens dans ma vie. Cela a pris du temps."

Stanislas Dupleix a 47 ans. Il est marié et il est le papa de trois enfants. Il y a quatorze ans, il était cadre marketing dans une grande entreprise à Paris dans le secteur du cosmétique, l’Oréal pour ne pas la nommer. Il a quitté cet univers pour créer une entreprise de service d’édition, de biographies pour les particuliers dans le Loir et Cher.

J’étais bon élève, j’ai fait une prépa HEC et j’ai intégré l’Essec. Je voulais faire du marketing donc je suis rentré dans un des grands leaders du secteur. J’y ai exercé tous les métiers”.

Dans cette grande entreprise, Stanislas Dupleix ne trouve pas sa place. “J’étais un pion dans un organigramme, ce n’était pas ma vie.”

“Faire quelque chose qui avait du sens”.

Cette prise de conscience ne s’est pas faite du jour au lendemain :“Je voulais faire quelque chose qui ait beaucoup plus de sens.”

Stanislas rencontre celle qui va devenir sa femme et qui va l’aider à orienter son nouveau projet. “Elle m’a ouverte à d’autres questions fondamentales. Une rencontre qui change une vie ! Et je suis devenu papa ce qui m’a amené à me poser des questions sur la transmission, notamment celle des histoires familiales.” Et c’est comme cela qu’il a lancé son service d’édition, Plume d’Eléphant qui a vu le jour en 2010 à Blois.


Stanislas Dupleix a écrit depuis plus de 100 biographies en racontant des histoires les plus diverses. Et il en a supervisé plus du triple.

“Cela prend du temps de passer à l’acte”, reconnait-il.

Découvrez son témoignage et son podcast.

Collaborateur du premier magazine Les Déviations – toujours en vente-

Stanislas Dupleix a signé plusieurs sujets dans notre magazine Les Déviations qui est toujours en vente dans les kiosques ou via ce lien. Découvrez les vite !

En vente dans les kiosques, sur Amazon et Fnac.com
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Vous inscrire à notre newsletter