Jonathan Pascual : métier manuel, un retour en force

Je sers à quoi ? Je ne sers à rien.

Des débuts prometteurs

Enfant touche à tout, Jonathan Pascual avait déjà tout d’un profil manuel.

Une fois adulte, il se rend compte qu’il aime transmettre. C’est donc tout naturellement qu’il s’oriente dans les métiers de l’Éducation nationale, sans savoir quelle profession lui conviendrait le mieux dans ce domaine. Une fois décidé, il devient Médiateur des collèges, un poste qui lui convient à merveille.

Une reconversion ratée

“À cette époque, je ne me voyais pas du tout occuper un métier manuel.”

Malgré cet épanouissement, Jonathan Pascual ressent une certaine lassitude.

“Je faisais souvent la même chose, des choses peu intéressantes.”

Il décide de se réorienter vers un poste administratif, décision qu’il va vite regretter. Avec ce nouvel emploi, Jonathan a l’impression d’effectuer des tâches vides de sens, ce qui le plonge dans la déprime. Il est parachuté dans un bureau, seul, avec son ordinateur comme unique interlocuteur. Métier ennuyeux, sans aucune marge de manœuvre, Jonathan dépérit. Lui qui avait la responsabilité de tous les élèves auparavant, il estime ne plus servir à rien. 

“Mon seul interlocuteur, c’était mon ordinateur, mon écran, mon téléphone.”

Une remise en question nécessaire

Il est temps pour lui de reprendre les rênes de sa carrière et de choisir une voie qui lui correspond véritablement…

Ce podcast a été réalisé en partenariat avec l’atelier des Chefs.

Par Astrid Beaucourt.

Les Déviations N°2

En vente

Les Déviations N°1

Toujours en vente 

Laisser un commentaire

Vous inscrire à notre newsletter