Grâce à Force Femmes, j'ai pu pousser des portes et être entendue

Série de podcasts : Oser à 45 ans -partie 1-

Épisodes 1 et 2 / 6

On part à la découverte de 6 profils de femmes créatives et résilientes de 45 ans qui ont dû relever une rupture professionnelle.

L’association Force Femmes et Les Déviations vous ont concocté une mini-série de podcasts “Oser à 45 ans” qui vous emmène sur les pas de 6 femmes aux expériences plurielles, contraintes à un moment de leur vie à se remettre en question. Qu’elles soient salariées ou indépendantes, ce sont autant de parcours de vie inspirants qui témoignent avant tout de l’audace, de la créativité et de la résilience qu’elles ont su déployer pour écrire la suite. 

Avec un ton réaliste mais toujours optimiste, nous espérons que leurs voix sauront faire bouger les stéréotypes encore tenaces à l’égard des femmes, notamment seniors, dans la sphère professionnelle. Elles ont tant à apporter !

Une série réalisée par Émilie Drugeon pour les déviations

Nous remercions Harmonie Mutuelle d’avoir permis à cette série de voir le jour.

Épisode 1 – Anne : ingénieure, viticultrice, brasseuse de kombucha

“Mon introversion a toujours été perturbante dans mon parcours et s’est finalement révélée être une force !” 

Anne à connue une vie professionnelle aux mille rebondissements comme autant de Bulles d’Opale qui font pétiller le présent. 

Épisode 2 – Lily, architecte de son for intérieur

Pour ce 2ème épisode, nous vous invitons, cette fois, à découvrir le parcours de Lily, originaire de Guadeloupe, une île prophétique qui lui a inspiré une soif de découvrir le monde.

Après diverses formations, tiraillée entre le milieu créatif de la mode et des attentes plus académiques venant de son éducation, Lily raconte comment elle a su se bâtir un parcours bien à elle, qui répond à ses aspirations profondes et à son goût des challenges. 

Elle remercie Force Femmes pour l’importance d’avoir été précieusement épaulée et d’avoir des soutiens qui l’ont aidée à trouver des solutions tout au long de ces 18 mois d’accompagnement. Aujourd’hui décoratrice d’intérieur en portage salarial suite à une formation suivie avec passion à l’aube de ses 50 ans, son récit invite à poursuivre ses rêves d’enfant, malgré les tentations de renoncement dues à un système encore trop cloisonnant dans des cases bien définies.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Vous inscrire à notre newsletter